EISA Central African Republic
car2014workshop

The EISA office was opened in 2013 to assist in the country's return to democracy through the strengthening and sustaining democratic institutions and electoral process in CAR; on completion of this mandate the office was closed in December 2016.

EISA a déployé une mission d'évaluation des besoins à Bangui, en République centrafricaine (RCA), du 26 au 29 août 2014. L'objectif de cette mission était de comprendre l'environnement général en rapport avec la transition politique, y compris la préparation des élections. Il s'agissait également d'analyser les besoins et les opportunités de soutien au processus de transition et de sortie de crise dans le pays. Enfin, EISA entendait explorer la possibilité d'ouvrir un bureau pays à Bangui.

De manière générale, la mission d'évaluation des besoins de l'EISA en RCA a abouti à la conclusion que le processus électoral en Centrafrique [connaissait] des débuts poussifs et que les retards dans l'opérationnalisation de l'administration électorale et l'absence de progrès dans la mise œuvre des premières opérations pré-électorales [n'expliquaient] pas seuls cette situation. La préparation sereine des élections dépend autant de l'existence d'un dispositif légal et institutionnel approprié que de la disponibilité des moyens techniques, financiers et matériels adéquats. Au-dessus de tout, il faut qu'existent un climat politique et un niveau de sécurité favorables. Pour la mission, ni l'un ni l'autre n'ont connu d'amélioration sensible et irréversible depuis plusieurs mois, alors qu' il est […] crucial que tous ces préalables soient satisfaits pour envisager l'organisation des élections en Centrafrique dans des délais raisonnables. (Mission d'évaluation des besoins à Bangui, en République centrafricaine (RCA),du 26 au 29 août 2014)

car2014workshop4

Depuis quelques semaines, un nouveau calendrier électoral a été annoncé. Il prévoit l'enrôlement des électeurs pour janvier et février 2015, un référendum constitutionnel en mai 2015, le premier tour de l'élection présidentielle et des élections législatives en juillet 2015 et un éventuel second tour de l'élection présidentielle et des élections législatives pour le mois d'août 2015. Pour autant, tous ces progrès ne sauraient entièrement porter leurs fruits sans un consensus élargi entre les principaux acteurs de la transition. Il est donc impératif qu'ils taisent leurs divergences, acceptent une cessation des hostilités et créent des conditions d'un retour à la paix qui passe notamment par l'organisation d'élections de sortie crise apaisées et acceptées de tous.

EISA a ouvert un bureau à Bangui depuis le 1er octobre 2014.

See also:

Newsletter 1


Webmaster  ·  Web mail  ·  Web policy